Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
The clean solution
Icône charcutier

Boucherie Krautter

À la boucherie Krautter, la longévité compte – M-iClean H arrive à point nommé

M-iClean H à la boucherie Krautter

Quel est le point commun entre le M-iClean H de MEIKO et une Harley-Davidson ? Les tuyaux en acier inoxydable des deux machines soulagent grandement Mark Krämer. Passionné de moto, le dirigeant de la boucherie Krautter à Vaihingen-sur-l'Enz était excédé de voir les tuyaux d'admission et d'huile de sa moto rendre l'âme en un rien de temps. Il a donc fait gainer d'acier inoxydable les deux tuyaux de sa moto. C'est donc dire s'il a eu comme une impression de déjà-vu lors de la mise en service la dernière génération de lave-vaisselle à capot de MEIKO, unM-iClean H, dans l'arrière-cuisine de sa boucherie : des tuyaux en acier inoxydable.

« Au moins, nous avons la certitude que la longévité de la machine est garantie, pour ce qui est des tuyaux du moins », explique l'entrepreneur conforté par son expérience personnelle.

Des équipements de dernière génération et une équipe sur laquelle il peut compter, parce qu'en sa qualité de dirigeant il investit dans l'environnement de travail et dans la rémunération, assurent la croissance de la boucherie traditionnelle qui a évolué toujours plus vers les activités de traiteur pour l'événementiel. Les grandes entreprises automobiles de la région misent sur le goût, le service et le professionnalisme des prestataires de service en habits noirs. « Dans six mois, nous faisons la cuisine pour près de 15 000 personnes », déclare Mark Krämer. En effet, cet événement ne réunit pas seulement les constructeurs automobiles de Zuffenhausen et de Untertürkheim, les écoliers, les particuliers, les associations professionnelles de viticulteurs, les entreprises, les jubilés des maisons de retraite et les clients de la boucherie à l'entrée de la zone piétonne de Vaihingen ont l'eau à la bouche lorsque Mark Krämer et son équipe servent les délicatesses préparées par son entreprise familiale.

Pour Nikolette Boorbas de la boucherie Krautter, la métaphore ne s'applique pas à lettre même si elle est très contente de compter le M-iClean H parmi ses outils de travail : le travail se fait rapidement, un cycle ne dure que près d'une minute, l'essentiel de la vapeur est retenu, et les difficultés liées à l'ouverture avec l'étrier font enfin partie du passé :
« Je ne m'en passerais pour rien au monde », répond Nikolette à la question de savoir si la M-iClean H lui convient.

L'ouverture automatique du capot est aussi fortement appréciée de Mark Krämer et de sa femme Christiane, dont les parents ont fondé la boucherie dans les années 50 : « L'étrier du capot a déjà cassé sur l'ancienne machine, parce que le capot était systématiquement ouvert de travers », explique Mark Krämer. Les ingénieurs de MEIKO ont aussi constaté cet état de fait et ont veillé à ce que l'écran de commande de la nouvelle génération ne soit pas placé sur la façade de la machine, mais sur le côté. Car c'est bien là que se trouve l'utilisateur la plupart du temps. Dans les cas les plus problématiques, l'ouverture des anciens modèles se faisait en passant à une main, ce qui allait à l'encontre de tout concept d'ergonomie.

« Pour nous, le système automatique d'ouverture du capot est un véritable bénéfice au quotidien »

... explique la directrice, Christina Krämer, en ajoutant : « l'idée est tout simplement géniale ».